Sélectionner une page

Quand tu constates qu’un truc te fait chier depuis des mois ou des années, c’est très tentant de penser que t’as pas encore eu le déclic ou la révélation qui va tout changer.

Que t’as pas appuyé sur le bon bouton, en quelque sorte.

Ce qui est sûr, c’est que si une situation insatisfaisante dure ou se répète, il y a quelque chose qui n’est pas vu. Et voir ce quelque chose te permet de bouger. C’est à ça que sert le coaching : te redonner du pouvoir en révélant tes angles morts et en t’apportant clarté et finesse dans la compréhension de ce qui se joue pour toi.

Prise de conscience vs. reprise de pouvoir

Mais justement, la partie “reprise de pouvoir” est la plus importante. Ce qui va faire que tu vas bousculer un schéma qui a un peu trop pris ses quartiers chez toi, c’est pas (qu’)un déclic ou une énorme prise de conscience : c’est ce qu’il va se passer derrière.

Une prise de conscience, ça ne sert à rien si elle reste à l’état de prise de conscience.

À lire aussi : Les prises de conscience, c’est pas pour ton album Panini

Qu’est-ce que tu veux, et surtout, quel système tu mets en place pour l’atteindre ?

Par exemple, il y a quelques temps, je me suis fait coacher sur un truc que je traîne depuis des siècles : j’arrive pas à danser sans être complètement crispée (enfin si mais avec beaucoup de mojitos dans le cornet).

Ce que je voulais : retrouver de la fluidité et du fun dans le fait de bouger. Mais comment ? That was the question.

Quand je suis arrivée en coaching, j’étais en mode pèlerinage à Lourdes : je me sentais tellement bloquée que clairement j’attendais un miracle.

Je voulais me débarrasser du problème, en refilant à quelqu’un d’autre la responsabilité de me sortir de là. Heureusement, j’étais face à d’excellents coachs, pas complaisants, qui m’ont laissé les pleins pouvoirs sur ma situation.

Je ne sais même plus ce qu’on a fait pendant cette séance, mais je me souviens qu’en sortant j’étais perplexe et saoulée. Le coup de baguette magique tant attendu n’était pas arrivé, j’avais toujours aussi peur de danser, et j’avais aucune idée de quoi faire d’autre pour me sortir mon balai du fion. Askip, ça dépendait de moi, merci les mecs.

C’est ce que tu mets en place qui inscrit le changement dans la durée

C’est dans les semaines qui ont suivi que j’ai compris.

  • Un choix, ça se pose en un claquement de doigts : je veux pouvoir m’amuser en dansant.
  • Un changement, ça s’inscrit dans la durée : je mets en place les actions qui vont faire que la légèreté et le fun s’invitent quand je danse. Et tous les jours, je renouvelle ce choix, même si ça résiste, même si ça prend du temps.

Parfois, tes actions vont donner des effets rapides et importants, et parfois, ce sera plus lent et plus subtil, ça te demandera plus de volonté. Parfois aussi, ce sera WOW au début et puis ça va redescendre après, ou l’inverse.

La clé pour que ça change durablement, c’est pas de le vouloir très fort, ni d’y aller comme un·e bourrin·ne, ni de formuler clairement ton intention à l’Univers. C’est de mettre en place des actions et des systèmes qui vont soutenir cette évolution, et l’inscrire dans la durée.

Moins sexy, mais BEAUCOUP plus efficace.

Pour reprendre mon histoire de danse, bah c’est un truc qui pour l’instant est difficile à bouger.

Mais 3 mois plus tard, il y a indéniablement des avancées : mon corps est un peu plus libre et mes mouvements sont un peu moins grippés.

Pas parce que le Monsieur m’a touché avec sa baguette magique. Pas parce que j’ai trouvé le bouton qui me transforme de planche de bois en vainqueure de Danse avec les Stars.

Quels systèmes est-ce que tu mets en place ?

Parce que cette séance de coaching m’a permis de conscientiser qu’il ne tenait qu’à moi de faire bouger ça. Et comme j’en ai vraiment envie, j’ai mis en place les actions et routines qui vont avec :

  • Tous les jours, je me prends 3 minutes ou parfois 10 pour danser à l’abri des regards indiscrets. Je préviens mon mec que je veux pas être dérangée, je mets un truc qui m’inspire, et c’est parti.
  • Plusieurs fois par semaine, je fais des activités qui me replacent dans mon corps : dessiner, chanter, méditer, faire du yoga, de la cohérence cardiaque, du sport, jardiner et contempler la Nature… Tout ce qui me fait descendre de là-haut pour revenir en bas.
  • Je me fais coacher régulièrement sur des sujets qui sont liés : le rapport au plaisir, au jeu, à ma légèreté… Ça me permet d’avoir plus de clarté sur ce qu’il se passe, et ce que je peux actionner d’autre.
  • Idem avec des séances occasionnelles d’ostéopathie énergétique ou de déblocage de l’inconscient, qui me donnent de nouvelles infos pour continuer mon travail.

En résumé : si ça bloque, ce n’est pas parce que tu n’as pas trouvé la formule magique. C’est parce que tu n’as pas vraiment pris ta décision et/ou tu n’es pas réaliste sur le fait que c’est un process de faire évoluer ça, pas une métamorphose que t’obtiens en claquant des doigts.

Et ce qui va vraiment permettre le changement, c’est un combo clarté + choix renouvelé + système qui te soutient là-dedans.

💟 Si tu veux que ton activité s’inscrive durablement dans le plaisir et la sérénité, si t’es déterminé·e à mettre en place ce qu’il faut pour y arriver, je serais ravie de t’accompagner en coaching pour t’offrir un espace où prendre du recul, gagner en clarté, voir tes angles morts… Et reprendre les pleins pouvoirs sur ta vie ! Envoie ta demande ici.

Comment cet article atterrit chez toi, qu’est-ce que tu retiens pour toi ?

J’ai hâte de te lire.

Photo by Andrew Preble on Unsplash

Fais passer le mot :
  • 11
    Partages
  • 11
    Partages
Les coulisses de l'entrepreneuriat, garanties sans bullshit

Les coulisses de l'entrepreneuriat, garanties sans bullshit

Chaque semaine, je te partage mes expériences et prises de conscience sans fards sur ce qui empêche un·e entrepreneur·e d'avancer comme il/elle veut. Invite-moi dans ta boîte mail, je fais aussi des blagues.

Merci ! Pense à cliquer sur le lien d'activation dans ta boîte mail ;)