En juin, j’ai rejoint un mastermind d’entrepreneures qui m’a fait bouger comme jamais. Quand j’y suis rentrée, j’étais rédactrice web et consultante en stratégie éditoriale en plein bordel, consciente que je tournais en rond mais sans savoir quoi faire pour arrêter les tours de rond-point.

6 mois plus tard, j’en sors coach d’entrepreneurs qui adore ses premiers clients (et compte bien adorer les suivants 😉), rejoint une équipe de folie prête à révolutionner le business coaching, et se concentre sur son kif et sa progression. Épisode parmi tant d’autres du grand livre des miracles of coaching. Bref, c’est pas le sujet du jour.

Hier soir, l’une de mes acolytes du mastermind en question me demande : « À ton avis, quelle formation Instagram est-ce que je peux suivre pour développer mon business ? »

Quand suivre une formation = fuite du passage à l’action

C’est très utile de suivre une formation quand tu sais 1⃣ où tu vas et 2⃣ comment cette formation va te permettre d’y arriver plus rapidement.

Sauf que la plupart du temps (et à ce moment précis, c’était le cas pour ma copine entrepreneure), t’es dans un mécanisme de fuite plutôt que de progression. T’es dans la recherche de méthode pour réussir à tous les coups et/ou dans l’évitement du passage à l’action parce que c’est trop pipi-culotte de se lancer.

Dans cet état d’esprit, suivre une formation, c’est payer des séances de muscu à ta procrastination (tout en étant convaincu•e du contraire).

Pourquoi ? Parce que :

  • Tu continues de te persuader qu’il faut tout maîtriser avant d’agir. C’est un fantasme qui te condamne à l’immobilité, car dans l’entrepreneuriat (et dans la vie en général) il y a TOUJOURS une part d’inconnu.
  • Tu muscles ton syndrome de l’imposteur en faisant encore et toujours reposer ta légitimité sur l’extérieur (diplômes, reconnaissance, etc.) Donc à l’issu de la formation, t’auras une ligne de plus sur ton CV, mais toujours une confiance en toi dans le panier de linge sale. Peut-être même que tu vas t’offrir une petite formation pour booster ta confiance en toi, tiens.
  • Tu avances mais sans direction. Ce qui équivaut à troquer le canapé pour le tapis de marche. Bref, t’es en mouvement mais tu fais toujours du surplace.

Commence par expérimenter (et affine petit à petit ce que tu sais)

Est-ce que tu dois suivre une formation pour maîtriser tel ou tel réseau social ?

Bien souvent, non.

D’abord parce qu’on s’imagine toujours trouver ses premiers clients sur Internet… Alors que dans l’immense majorité des cas, ils sont déjà autour de toi, et que tu les trouverais si seulement tu parlais de ton activité aux bonnes personnes. (Je pose ça là, juste au cas où.)

Ensuite parce que tu n’as pas besoin d’une formation pour expérimenter différents moyens de communiquer, et observer :

  • ce qui te plaît et te donne envie de jouer avec ;
  • comment tu peux t’emparer de tel ou tel espace d’expression pour dire ce que tu as à dire, à ta façon ;
  • ce qui interpelle des clients potentiels ;
  • ce qui leur fait acheter tes produits/services.

Combien d’entrepreneurs m’ont demandé comment cartonner sur les réseaux sociaux alors qu’ils détestent Instagram et/ou qu’ils ne savent même pas s’ils attirent des clients par ce biais ?

Admettons, tu suis la formation et à la fin, ben… T’as une idée bien arrêtée de “ce qui marche”. Parce c’est nettement plus rassurant de suivre le mode d’emploi que de tracer ton propre chemin (et c’est bien pour ça que la marché de la formation se porte si bien). Que ça te corresponde, que ça te plaise, que ça soit adapté à ton business, tout le monde s’en fout. Il faut mettre des hashtags et faire 7 stories par jour si tu veux réussir. T’as le cerveau farci de “bonnes pratiques” uniformisantes, qui donnent des contenus lisses et chiants comme des pubs de monte-escaliers MAIS qui ressemblent à tous les autres donc ça te rassure et flatte ton sentiment d’appartenance (mais pas ton chiffre d’affaires).

Et puis ça marche toujours pas, et te voilà revenu•e au point de départ.

Mais au fait, on allait où ?

Suivre une formation pour les bonnes raisons

Avant de me lancer comme coach, j’ai pas mal baigné dans mon jus de cerveau. Ce qui est à peu près la pire chose à faire quand tu es dans la confusion, on est bien d’accord, mais j’ai quand même enfilé mon maillot pour aller barboter un peu.

Entre autres trucs stupides, j’ai passé une demi-journée à étudier les formations, comparer les programmes et les tarifs… J’étais clairement en plein renfo de mon immobilisme, à me convaincre que “j’ai pas les compétences pour coacher donc je vais faire une formation et après je me sentirai prête et légitime et je pourrai me lancer” (🚨 bullshitomètre à deux doigts d’exploser.) Heureusement, cette fois je me suis vue en train de me dérober couardement pour ne pas passer à l’action, et j’ai dit non.

J’ai fermé tous les onglets, j’ai respiré un bon coup et j’ai bossé en coaching sur comment commencer à pratiquer, tout en étant parfaitement honnête avec mes clients sur où j’en suis. (Si ça t’intéresse que je développe ce point dans un autre article, dis-le en commentaire 😃)

Quelques mois plus tard, j’ai pu vérifier par la pratique que j’avais les qualités nécessaires pour être coach et l’ENVIE énorme de devenir excellente pour faire gagner à mes client•e•s un temps et une énergie folle par le biais de cet outil.

Résultat des courses, je suis inscrite à une formation de coaching qui démarre en janvier 2020, mais cette fois pour les bonnes raisons :

  • Pas pour vérifier qu’être coach me plaît, mais parce que justement je le sais ;
  • Pas pour avoir la méthode parfaite pour réussir, mais pour élargir ma palette d’outils à tester et affiner, et pour monter en compétences plus vite auprès d’experts de ce métier.

Cette formation, c’est un accélérateur vers ma destination : être une excellente coach et servir des clients que j’adore. Ça + beaucoup de pratique, c’est le chemin le plus court et le plus kiffant pour arriver là où je veux aller.

Mais ça n’aurait pas été possible sans d’abord me jeter à l’eau.

Investis au bon endroit

Rien que cette année, j’ai dépensé plus de 6 000 € en coaching et stages.

Pour la première fois de ma vie, j’ai beaucoup investi en moi-même et en ma transformation durable. J’ai décidé d’apprendre à marcher, plutôt que de m’acheter des béquilles made in China.

À chaque stage ou coaching que je me suis offert, j’ai dégainé ma CB avec joie, parce que c’était clair pour moi que je prenais la meilleure décision. Et le bilan que je tire de 6 mois de mastermind me confirme que OUI, c’était exactement ça qu’il me fallait. Sans ces séances de coaching collectif et individuel, j’en serai au même point, à en chier sans savoir pourquoi et à pas voir de solution à mon merdier.

Il y a 3 ans, jamais je n’aurais dépensé un tel montant. À cette époque, je faisais du surplace et je ne m’en rendais même pas compte. Je subissais complètement mes journées, mes clients, mon business et je me persuadais doucement que c’était comme ça. J’ai acheté quelques formations qui m’ont menée à rien, précisément parce que j’allais nulle part.

Si tu dis au taxi de rouler sans lui donner de destination, le gars va se faire une joie de faire des tours de périph’ pour te reposer exactement au même endroit, avec le portefeuille vide et le sentiment d’être un•e sacré•e couillon•ne. Et ça peut durer des années, malheureusement.

Alors avant d’acheter cette formation, pose-toi sincèrement la question : où est-ce que je vais, et en quoi ça va me permettre d’atteindre plus rapidement mon objectif ?

Si t’es dans le brouillard et la confusion, si t’es monté dans un taxi qui roule au pif, si t’as envie de mettre de l’ordre dans tes idées sans savoir par où commencer, c’est bientôt Noël et j’ai des offres de fin d’année pour toi :

  • Tu veux découvrir le coaching et/ou t’as peu de moyens pour le moment : la séance ONE SHOT est à 80€ (au lieu de 120€) jusqu’à la fin de l’année 2019. C’est un coaching d’1h pour débloquer un problème précis, valable une seule fois / personne. Intéressé•e ? Remplis ce formulaire.
  • Tu en as assez de te raconter des salades, tu es décidé•e à t’offrir dès aujourd’hui les moyens d’avancer vers ton but (même s’il te faut d’abord le clarifier avec moi) et développer une activité qui est un kif absolu ? C’est le carnet de séances ou l’illimité qu’il te faut. Envoie ta demande ici (et profites-en parce que mes tarifs d’aujourd’hui ne reflètent pas mes compétences de demain 😍).

Et toi, quelle formation t’as été utile parce que parfaitement cohérente avec ton projet ?

procrastination légitimité syndrome de l'imposteur
Fais passer le mot :
  • 53
    Partages
  • 53
    Partages

Un mardi sur deux, j'envoie une newsletter dédiée aux entrepreneurs du changement qui veulent prendre leur pied dans leur activité et y développer leur plein potentiel.

Tu veux dépasser tes peurs et croyances limitantes, renouer avec le plaisir d'entreprendre, assumer tes choix et miser sur tes talents ? Inscris-toi juste là.

Tu es bien inscrit !